Développeur immobilier : créateur de projets ex nihilo

Métiers
Développeur immobilier : créateur de projets ex nihilo

Cet été, Bouygues Construction vous fait découvrir un échantillon de ses métiers. Sur le terrain ou en support de l'activité, tous ont pour point commun le souci de bien faire et la transversalité, au bénéfice de la qualité de nos projets et de nos clients.

Éloïse : Bonjour, je m’appelle Eloise j’ai 30 ans et je travaille chez Bouygues Construction. La filière développement immobilier est la volonté de créer ex-nihilo un projet à partir d’un terrain disponible ou à partir d’un besoin et de développer ce projet jusqu’à la réalisation du bâtiment.

Édouard : Je m’appelle Edouard, j’ai 29 ans et je suis également développeur immobilier.

Éloïse : La qualité du développeur immobilier c’est l’envie de faire, c’est la pugnacité pour mener à bien un projet et de fédérer autour de ce projet. L’idée reçue dans le développement immobilier, c’est que nous sommes très peu au bureau.

Édouard : La qualité, c’est pour moi de piloter et de coordonner l’ensemble des intervenants qui travaillent sur un projet immobilier. C’est également sa capacité à comprendre les problématiques d’intervenants très variés : juridiques, financières, légales sans pour autant rentrer trop dans le détail de ces sujets.

Éloïse : L’idée reçue dans le développement immobilier, c’est que nous sommes très peu au bureau. En effet, nous passons nos journées entières chez nos architectes, dans nos bureaux d’études, chez nos notaires, finalement chez l’ensemble des intervenants.  Ce qui me rend fier dans mon métier de développeur immobilier, c’est de pouvoir me balader autour de mon bâtiment quelques années après et de repenser à chaque détail, chaque discussion et à la participation de l’ensemble des intervenants pour permettre de faire sortir de terre le bâtiment.

Édouard : Ce qui me rend fier dans mon travail, c’est quand mon client m’appelle pour nous annoncer que nous avons remporté le projet.